Beach oh mon Beach, le retour

Après une phase aller en D2 qui avait vu briller les Old Sun et étinceller le Sun, on reprend le chemin des plages pour la phase retour. Qu'on soit en poule haute pour jouer la montée en D1 ou en poule basse pour donner le meilleur de soi, on va tous au Pouliguen, les doigts de pied en éventail. Continuer à lire

Projet Beach Revival

Ah, le championnat de France d'Ultimate Frisbee sur plage. Avec l'organisation des championnats du monde Beach à Royan en 2017, la compétition vie un regain d'intérêt. Et le Sun n'est pas en reste. Cette année, notre club envoie 2 équipes : le Sun, premier du nom, majoritairement composée de la relève du club, et les "Old Sun", équipe de nos anciens en quête de jubilé. Toutes 2 en D2, face à 24 autres équipes. Continuer à lire

Sand, Frisbee and Sun

C’est avec beaucoup de chaleur des tropiques que le Sun participait à la 16ème édition du Yes but Nau, tournoi sur sable plagistiquement connu dans toute l’Europe. Composée essentiellement de débutants, menée par quelques joueurs pleins d’expérience et renforcée par un adepte de la saumonade, l’équipe n’a qu’une envie c’est d’enflammer le sable du Pouliguen au point d’en faire du verre. 1,2,3. Just for Sun. Continuer à lire

Dubaï 2015 – Jour 3

3ème jour à Dubaï et de nouveau des émotions fortes. Deux victoires pour une revanche en quart face au Canada. Romu, sur place, nous détaille cette nouvelle journée de l'équipe Master aux championnats du monde sur plage d'Ultimate Frisbee. Continuer à lire

Dubaï 2015 – Jour 2

Jour 2 à Dubaï. Romu est notre envoyé spécial sur place. Joueur et chroniqueur, il nous parle de l'équipe de France Master Open et de ses exploits. Équipe qui compte deux autres membres du Sun : Chris et Math#82. Continuer à lire

Championnat de France D1 sur Plage – 1ère journée

Après deux semaines de repos, le Sun a repris la direction de la compétition en participant à la première journée du championnat de France D1 sur plage à Royan. Revivez l'aventure de 7 joueurs livrés à eux-même pour conserver leur place en D1. Au programme, des passes, des drops, des points, de nouveaux surnoms et presque pas de pluie. Continuer à lire