Tournoi pour le championnat d’EUROPE des clubs 2013

C’est pour la première fois de son histoire que le Sun participe aux phases de qualification des championnats d’Europe des clubs en catégorie mixte.

eucr-sx
Pour plus d'informations sur ce championnat européen cliquez ici (site en anglais)

La France fait partie de la région Sud en compagnie de l’Espagne, la Suisse et l’Italie. 

12 équipes se retrouvent donc à Bergame (Italie) avec le but de décrocher l'un des 3 tickets pour la phase finale, 

qui aura lieu à Bordeaux fin septembre. 

Nous sommes 14  du Sun (Vince, Su, Galou, Clem, Marta, Hélène, Jo, Jouls, Oliv, Grand Matt, Lise, Jenny, Charlotte, Manue) 

avec comme renforts Charlotte des Fly et Do Nha My des Révos, venues nous prêter un coup de main car le week-end s’annonce chargé.

On se retrouve tous dans l’avion en compagnie des autres équipes françaises (Le Puc, Friselis et Monkey), et nous arrivons bien tardivement a Bergame ; juste le temps de planter la tente et de dormir quelques heures, que le réveil sonne déjà.

Il est 8 heures, 4 matchs au programmes avec pour commencer Crocali, l’équipe mixte de Bologne et favorite de la compétition. 
Il fait déjà chaud et le soleil brille en ce début de match, l’équipe en face est très physique mais fait quelques erreurs, on en profite pour marquer nos points et nous menons à la mi temps 8 – 5. Le ciel se couvre, ça tonne beaucoup, l’orage se rapproche et ça grogne côté italiens, ils ne s’attendaient pas à une telle opposition. La deuxième mi temps sera pour eux puisque nous commettons quelques erreurs et qu'eux montent en intensité et réussissent quelques belles défenses qui les remettent dans le match. 13 -13, 13 – 14, 14 – 14. Ca se jouera au Universe Point. Ils ont l’attaque, jouent propre malgré notre pression défensive et l’emportent 15 – 14. On loupe le coche, mais on envoie un signal à toute l’Europe (citation de notre coach bienveillant), le Sun est présent !

Tandis que le mercure explose la barre des 30 000 degrés, on enchaîne notre deuxième match contre Fly High, des suisses de Lausanne nettement en-dessous des Italiens. Bien que l’on enchaîne ce match, on joue propre, ils nous font pas mal de cadeaux et on en profite. Nos nanas répondent présentes dans les duels et sur les longues et on gagne 15 – 4. 

On finit donc deuxièmes de la poule et nous disputerons le match de barrage pour se qualifier en ¼ contre BarbaraStrej, autre équipe italienne. Mais pour l’instant c’est le break, on cherche la fraîcheur comme on peut, à l'ombre sous les arbres, ou au bar en compagnie de glaces à l’eau. Charlotte, elle, choisit l’option snowboard dans les escaliers, au moins son genou aura eu de la glace.

Cette pause casse un peu notre rythme et notre entame de match n’est pas des plus propres, on a affaire à des italiens rugeux, qui vont souvent au contact et pas toujours très spirit. Bien qu’on ait pris 4 points d’avance, ils ne lâchent rien et les bad calls se succèdent et nous font sortir un peu du match. Mais on commence à avoir de l’expérience et on ne se démobilise pas, nous enchaînons nos points pour gagner 15 – 7. C’est loin d’être le match le plus plaisant mais on fait le boulot et on valide notre billet pour les ¼.

Là, le match va être plus costaud puisqu’on rencontre Wombat, l’équipe Suisse la mieux classée de la compétition. Ils sont grands, leurs nanas jouent bien et ils font principalement de la défense de zone. Nous, on joue propre, ça swingue bien chez les handleurs, les middles percent puis remettent, et patiemment on construit nos attaques. On passe bien leur zone, on marque nos points et eux aussi, le match va être serré jusqu’à la fin. 11 – 11, 12- 12, 13- 12 pour eux. C’est à ce moment là que l’on accentue la pression en défense. On les sent friables depuis quelques points. On pousse et ils finissent par craquer, on recupère le disque pour marquer proprement, on revient a 13 – 13 puis 13 – 14 pour nous. On remet une grosse pression pour récupérer le disque et on parvient à conclure sur notre première opportunité pour l’emporter 13 – 15 ! On fait une super fin de match avec une grosse envie de bien faire et tout le monde est impliqué sur les points, ça paye, on est en demie finale !

On ne se gêne pas pour fêter ça avec quelques bières avant de dîner. La journée a été longue, les jambes sont raides, les paupières lourdes  alors on ne s’éternise pas et chacun file se coucher ; c’est à ce moment là que l’orage décide de péter, et il fait ça bien puisque nos campeurs se réfugient sous le gymnase histoire de dormir au sec …

Le lendemain, pour la demie finale on rejoue Crocali. Cette fois ils ne nous prennent pas de haut et font une entame de match très sérieuse. Nous aussi et cette première mi-temps est de très haut niveau avec quasiment aucun drop des deux côtés. Là encore, la deuxième mi-temps tourne en leur faveur. Ils sont précis, physiques et patients et nous commettons quelques mauvais choix qui nous font perdre le match. 15 – 10 pour eux, rien à dire ils sont un cran au-dessus.

On va donc jouer la 3ème place, synonyme de qualification pour la phase finale, contre Corocotta, équipe espagnole de Santander. Ce sont des habitués des phases finales, ils sont costauds et jouent ensemble depuis plusieurs années. On fait une mauvaise entame de match et nous nous retrouvons menés rapidement de 3 points, des mauvais choix dans les passes, de la précipitation et une défense pas assez accrocheuse font qu’ils marquent leur points facilement. On se retrouve à la mi-temps à 8 – 4 pour eux sans trop comprendre comment on en est arrivés là, personne n’est vraiment rentré dans le match et c’est dommage. On se remobilise pour la deuxième mi-temps, faisons les défenses mais ne parvenons pas toujours à concrétiser nos attaques. On remonte tant bien que mal, on commence à être au-dessus physiquement, mais le retard accumulé est trop important et on concède la défaite 15 -12 …

On loupe la troisième place de peu, et on peut s’en vouloir car ce match était à notre portée. Le bilan du week-end reste quand même positif puisqu’on gagne des gros matchs et qu'on n’est vraiment pas loin des meilleurs. Il nous manque de la constance sur tout le week-end pour faire un podium, en travaillant et jouant ensemble plus régulierement ça devrait venir vite.

Encore merci à nos deux renforts, et bonne vacances à tous !