The road to History (de la DR2)

Armé d'un nouveau cri d'équipe, la Little Team Sunshine tente de suivre l'exemple de leur grande soeur le Rising Sun. Après une première phase sans victoire mais avec de la réussite, nos joueurs se rendent à Luzarches, au nord de Paris, pour la seconde phase de la DR2.
1, 2, 3, Soleil, c'est le mot d'ordre du week-end.

Premier match contre le FU3. Une zone face au Sun, qui ne sert pas vraiment. Victoire cristolienne 10 – 3.

Deuxième match, deuxième défense de zone des Frogs et deuxième victoire. Les grenouilles n'ont pas résisté. 9 – 7 pour le Sun.

Petite soirée d'équipe, pour faire le point sur la journée, discuter stratégie.

IMG_4710

Et ça marche. Victoire au petit matin du dimanche. Un dernier point de Nelly sur Aurélien, et voilà le travail. 11 – 5, avec pourtant un début de match difficile, mené 1 – 3. L'excellent défense de toute l'équipe aura mis les adversaires en déroute, offrant cette large victoire. Comme nous l'explique le capitaine, "le 1, 2, 3, Soleil a fait ces preuves".

Le match suivant contre Friselis sépare encore la Little Team Sunshine du week-end parfait. Et les adversaires ont un atout : Dada, ancien joueur du Sun, qui connaît tout de nos tactiques révolutionnaires. Pour les anciens de l'équipe, c'est un objectif de plus. La bataille est difficile, longue (25 minutes). Des passes, des attaques, des défenses et des points plus tard, victoire du …
Sun. 9 – 7.

Dernier match, dernière défense et oh surprise, de la zone. De la zone, oui, mais la zone des Zérogen. Des spécialistes de la zone, leur tactique depuis des années en indoor. Et effectivement, Plaisir prend de l'avance. Le Sun est mené 3 – 9. Mais c'est sans connaître le mental de notre brillante équipe. Remontée jusqu'à 7 – 9. Les deux équipes gagnent leurs points, et le match se termine sur 8 – 11. Seule défaite, après un match qui dura 50 minutes.

En conclusion, c'est une belle réussite pour cette équipe montante. 2e place de cette poule du milieu, 9e place au général. Tout cela présage de bonnes choses pour l'année prochaine.
Bravo à eux.

Le Sun en DR2, 2015
Et on finit par la traditionnelle photo d'équipe, pour un bon article du Sun.