Le SUN et le karma !

Le SUN et le karma !

 

Après une poule haute arrachée grâce à une série de calculs savamment orchestrée un maigre point de goal-average, l’équipe 1 du SUN avait à cœur de prouver que son accession au plus haut niveau de l’ultimate indoor français n’était pas usurpée.

Samedi 14h, après un déjeuner plein de sucres lents, Math se lance dans un discours clair et concis : prendre l’espace et envoyer un message clair à la concurrence dès le début du weekend. Et niveau concurrence nous étions servis le samedi avec les duels contre les Tchacs (Pornichet) et les Magic Discs (Angers) deux sérieux prétendants au podium (les premiers sont triples champions en titre).

C’est parti pour le duel face aux Tchac, les équipes se rendent coup pour coup jusqu’à 6 partout. Le Sun se procure même les premières occasions de breaker mais sans parvenir à les concrétiser. La première erreur de notre côté survient à 7-6 et une passe mal ajustée nous coûte l’attaque puis le point 8-6 Tchac. La rotation des lignes s’en trouve inversée et nous coute assez cher face à des Tchac qui déroulent finalement défaite 8-13 mais le message est clair : le SUN a faim ! 16h30 deuxième et dernier match de la journée. Les Magic ont un jeu solide que nous avions déjà subi sur le sable de Royan. Ils ont perdu leur entame face aux Freezgo dans un match qui allait diriger la bataille pour le podium vers une triangulaire. Le match est ponctué de mini breaks mais jamais une équipe n’a plus de deux points d’écart. Le SUN mène même 7-6 avant de perdre en lucidité en s’incliner 8-11.

26907730_1781002185308113_8447216088156429356_n

Retour dans notre hôtel de luxe et direction une chaine de restaurant aux plats surprotéinés dont le nom sera tu mais dont le logo est un « cheval des fleuves » de couleur rouge. Après ça c’est une partie endiablée de citadelle qui nous attend dont l’histoire ne retiendra que l’élimination systématique d’Erwin.

La nuit est aussi paisible qu’elle peut l’être dans un F1 avec des coéquipiers enrhumés nous permet d’aborder la deuxième journée pleins d’ambition. Après tout le SUN n’est pas une équipe efficace le samedi mais affiche un très impressionnant 66% de victoire le dimanche. La dernière obtenue en date l’était d’ailleurs face aux Freezgo (Blois) jusqu’alors invaincu en poules. Pour cette équipe légèrement remaniée l’absence de joueurs cadres a permis aux jeunes de prendre plus de place et ça leur a réussi face à Magic …. Mais pas face au SUN, leur bête noire affichée ! Le break se fait tôt dans la partie et se confirme pour mener finalement 9-6 avec l’attaque en prime. Mais voilà un drop parfaitement compréhensible vu les conditions de température et de pression (ndlr) contraint l’équipe à aller chercher le cap à 11 avec moins de marge que prévu. La pression augmentant les lancers sont plus tendus et d’autres erreurs apparaissent. La victoire se jouera au golden et la magie opère : une attaque propre et sereine mène le SUN à la victoire 11-10! Et une belle triangulaire s’annonce Freezgo>Magic>Sun>Freezgo>… (Qui a dit qu’une relation d’ordre devait être transitive ??)

11h45 ce sont des Monkeys qui nous sont servi en guise de déjeuner. Le match, aux allures de revanche de la phase aller, a un profil bien similaire au match précédent. Le SUN prend progressivement le large avant de voir à nouveau le bras se crisper. Pas de crainte puisque le golden est notre spécialité ! Un golden rondement mené clôt le match 10-9. Plus qu’une victoire à aller chercher pour remplir notre contrat et se laisser des chances de rêver au podium.

14h Des Frisbeurs Nantais n’ayant connu que la défaite en poule haute se dressent devant nous. Pas question de les sous-estimer et l’entame est bonne 4-1 pour le SUN, un petit relâchement nous empêche d’obtenir un large avantage mais on gère l’avance. 11-7 score final dans un match dans lequel nous n’avons finalement pas été inquiétés. Reste à espérer que les Tchac battent les Freezgo de 8 points ou plus ! Ce qui n’arrivera pas donc avec 3 victoires et 2 défaites nous terminons au pied du podium. Rattrapés par notre karma le goal average ne jouera pas en notre faveur cette fois-ci. Qu’importe l’objectif de développer notre jeu, affiché dès le début de l’année, est atteint. Après le beach, voici l’indoor qui sourit au jeune SUN. Place maintenant à quelques tournois avant d’attaquer la saison outdoor. Le SUN n’est pas mort, longue vie au SUN.

JUST FOR SUN

Flo

26231321_1558018974289612_3381054562019689057_n