Le Rising SUN en N3 beach 2018

On s’était dit rdv dans 10 jours, à Royan, (à lire en chantant) mais c’est une équipe (un peu) diminuée qui s’est présentée sur le sable fin de cette magnifique côte charentaise. Malgré l’absence de Romain retenu à l’hôpital pour cause d’intestin en vrac, la blessure de Candice (adducteur) et le retour de blessure d’Olivier (pubalgie), la motivation était intacte à 8h15 le samedi matin à l’heure du premier échauffement. Il faut vous dire que les conditions de jeux étaient idéales : soleil radieux, peu de vent en ce début de matinée, aucune bière encore bue, 2 lignes complètes, bref, une énorme motivation pour affronter, dès potron-minet les Discobols à 9h00 (oui on sait 9h00 c’est un peu tôt pour de l’ultimate mais c’est le lot de la N3 de commencer de bonne heure, on n’avait qu’à être plus fort).
Un bref coup d’œil sur notre équipe : Handleurs : Hélène (la cumularde : handleuse ET coach soutenante), Maiwen (venue à Royan avec des up-sides d’extraterrestre dans ses poches), Cailloux (petit poucet qui trouve le chemin du break en bouffant l’ogre adverse), Bibiche (le cumulard handleur ET capitaine inventif) et en middle : Julien (disponible dans le jeu, créatif dans les espaces, parfois mal rasé personne n’est parfait), Loloz (beau gosse et toujours démarqué), Candice (devenue en l’espace d’un week-end The Diveuse), Vincent (dit Vince les mollets de feu), Max (ancien droppeur reconverti en catcheur patenté), Olivier (le plus jeune sexagénaire de France (du monde ?)). Et notre onzième homme, toujours sur la brèche pour nous conseiller et nous encourager en side line, Vivien.


1)       Premier match : nous affrontons les Discobols Nous étions au parfum grâce aux précieux conseils de notre équipe première. « Ne vous prenez pas la tête, cette équipe est composée de joueurs de niveau N1 (anciens internationaux, membres actuels de l’équipe de France, ancien de l’équipe 1 du Sun, bref ne partez pas battus mais vous n’avez aucune chance…) ». Soyons clair nous avons pris une leçon de frisbee, j’ose à peine écrire le score 13 à 0. Dominé dans tous les compartiments du jeu. Pour autant un match agréable, contre une équipe qui avait à cœur de nous montrer du beau jeu, jusqu’au bout du match. Pour sûr cette équipe se place en favorite du tournoi (ils seront d’ailleurs sacrés champions de N3 le dimanche).


2)      Il allait falloir nous ressaisir, pour le second match, sur les Frogs qui venaient de perdre contre les BSF 10 à 5. Premier point en moins d’une minute contre nous…Et puis un sursaut d’orgueil plus tard et nous gagnons à l’universe 6 à 5…Just for Sun.  A noter un point en callahan en notre faveur. Encore un match plaisant malheureusement terni par un blessé très sérieux chez les frogs (luxation du coude).


3)      Troisième et dernier match de poule. Pas de calcul à faire. Une défaite et c’était la poule basse, une victoire et c’était la poule haute. Sur le papier et à la vue des premiers résultats de la journée nous n’en menions pas large en rentrant sur le terrain. Mais le sport est ainsi fait et tout n’est pas rationnel, notre ténacité et notre solidarité et peut-être un peu de réussite, nous ont permis de remporter cette rencontre sur le score sans appel de 9 à 5. Poule haute !!! Haut les cœurs nous pouvons encore jouer le titre, la montée en N2 et les gros bras. En toute modestie bien entendu. En route pour les quarts de finale.


4)      Et c’est plein d’envie et plein les guibolles que nous sommes allés affronter, pour ce quatrième et dernier match de la journée, les Frisbigorre. Après un démarrage en trombe, nous menons 4 à1. Sans doute notre meilleure séquence du week-end, pendant quelques minutes nous avons marché sur l’eau…Hélas avec la marée montante et les sables mouvants, la réalité a (trop) vite repris le dessus, nous perdons finalement 10 à 6 contre une équipe courageuse et pleine de ressources portée par son capitaine Petit Poney devenu grand.


5)      Dimanche matin l’empereur, sa femme et l’équipe 2 se sont présentés plein d’envie sur le terrain pour jouer les places de 5 à 8…Il sera dit que nos premiers matchs sont une mise en route pour moteur diesel (et sans turbo), bref un départ trop lent pour inquiéter nos (rugueux) adversaires des BTR. Nous perdons, sans vraiment jouer, 13 à 2.


6)      Pas grave, nous retrouvions pour le départage 7 et 8 nos meilleurs ennemis j’ai nommé les Picks hard d’Amiens. Curieux match dans lequel nous avons alterné le vraiment bon et, comment dire, le peut mieux faire… ! Une belle remontada en milieu de partie n’a pas suffit et c’est la défaite 9 à 6. Dommage ce match était à notre portée contre une équipe en gros progrès sur le fair play.

 

Pour conclure un week end plein de bonnes surprises tant individuelles que collectives. Des idées pour la suite de la saison, des schémas de jeu qui s’affinent et des connexions en devenir. Et puis 8ième sur 16, nous ne l’aurions pas parié avant le début de la compétition. Un grand merci aux joueurs et aux accompagnateurs.

IMG-20180930-WA0003

Olivier