La DR, c’est pas si mal finalement

Parce qu'au Sun, on a passé de très bons moments à Luzarches, sous la neige en mixte ou la grêle à la phase aller, on s'est dit qu'on ne pouvait pas manquer d'y refaire un tour pour la phase retour de la DR.
Objectif annoncé : la montée en D3. Au programme, les revanches de l'aller, face aux Révos et surtout aux Synoptics, qui sont 2e au classement.
Quelques petits changements dans l'équipe : pendant que les uns se pacsent et que les autres se vident les poumons dans Paris, notre fine équipe accueille Nelly, Erwan et Pablo en renfort.
Attachez vos ceintures. 3, 2, 1, pull !!

sun DR 2016 - suite
L'équipe, dans des conditions presque extrèmes

Premier match contre FU2. Ça aussi c'est une habitude. On aime bien. Changer nous aurait perturbé. Et puis, vu leur âge, 1 mois, ça fait du changement dans l'équipe. On attaque proprement, on défend comme il faut et on met 7 – 0 au compteur avant la mi-temps. C'est le moment de sortir notre tactique secrète : la baisse de régime. On les laisse re-rentrer dans le match. Leur score remonte et le nôtre stagne. Une mise au point bienvenue nous calme et on finit le match à 13 – 5.

La suite nous présente les Révos. Match du samedi en milieu de journée, on ne pourra pas accuser les pâtes de Chris si on se fait avoir comme à l'aller. Et de fait, on joue bien et ça se voit : 4 – 1. C'est cool, mais ç'aurait été encore plus mieux si on avait gardé notre avance. Les Révos sortent du beau jeu et nous un peu de jeu. À la mi-temps, les scores se valent. On sait qu'ils peuvent nous embêter et ils le font dans les rêgles. 5 – 7, cap à 8 en défaveur du Rising. Comment va-t-on s'en sortir ? Après une heure de débat, de brainstorming et un vote, Comme à l'aller, en mettant nos 3 points dans le cap, avec sauvetage de 2 hammers dans notre zone.
Alors, déjà qu'on vole des bons joueurs aux Révos, leur voler 2 fois la victoire à la moustache, c'est un peu dur pour le moral. Victoire 8 – 7. On aime bien se faire peur ;)

Reste Ah Ouh Puc 4, pour finir la journée. Ils manquent de joueurs (9 seulement) mais donnent ce qu'ils ont. Certes, le score sera de 13 – 1. Une journée qui se finit en beauté.

Sabine et Alban, avec Pablo au BBQ et Rico aux pâtes, nous offrent une super soirée à 10 minutes des terrains. C'est quand même bien de connaître les bonnes personnes. Un bon sommeil réparateur, et on est prêt à attaquer la journée à fond.
Plus que 3 victoires et la montée est à nous.

Opposition d'Ah Ouh Puc 3, mais on ne fait pas de quartier. 11 – 5 en fin de match, avec du très beau jeu de l'équipe.

Phoenix Piou jouent forfait. Le score est donc de 13 – 0 sur le papier, et 13 – 1 sur le terrain, car ils n'ont pas baissé les bras. Bravo à eux. La victoire rapide permet au Rising Sun de souffler un peu, car il faut enchaîner face aux Synoptics, les seuls autres prétendants au titre. Plus qu'une victoire et le trophée est à nous.

Une victoire certes, mais il faut aller la chercher. Et l'ours se défend. À seulement 10 ce week-end, les Syno s'en remettent à leur zone, et elle nous fait mal. Très mal. On trouve bien le swing, qui nous a manqué sur certains matchs, mais qu'il est dur de percer leur 2e rideau. On s'accroche bien au début,  2 – 2. Puis on perd Lolo sur une cheville qui ne tient pas le coup de chaussettes jaunes fluo de Morgan, sur une grosse défense dans notre zone. Avec Chris déjà sur la touche, à Sannois, c'est dur. Et leur défense ne faiblit pas. On voudrait bien leur donner le même fil à tordre, mais ils arrivent à nous passer devant sur leurs cuts. Et l'addition est salée. Défaite 3 – 9.

Dernière bataille du goal average. Égalité des victoires, on a +82, ils ont +99. Ça fait mal aux jambes car on a bien couru et ça fait mal au coeur car il faudra recommencer l'année prochaine.
Notre cadeau bonus, c'est le titre du fair-play, qui veut dire beaucoup, car nous avons mis de bonne notes aux autres équipes et quelques dérouillées sur le chemin.

Courage le Rising. Grâce à nous tous, on a déjà le cadre du trophée. Reste plus qu'à y mettre la plaque de champions de DR 2017.

Sun DR 2016 - fair-play
Nos champions : une belle brochette de vainqueurs