Ils y sont allés, ils ont joué, ils nous ont raconté

Le 8 et 9 mars, un nombre restreint de joueurs d'ultimate français se retrouvaient ensemble à l'occasion d'un stage d'ultimate. Mais par n'importe quel stage, un stage pour l'équipe de France Open. Mais pas n'importe quelle équipe de France Open, l'équipe de France Open pour les championnats d'Europe de 2015. En fait, c'est un peu plus compliqué. Ils sont 40 préselectionnés pour l'équipe Open, la vraie sélection des 25 joueurs qui partiront pour la compétition se fera l'année prochaine, quelques mois avant le grand événement.

Bon, tout ça pour dire que parmi ces élus, on compte 3 joueurs du Sun, Jouls, Pada et LeJeune. Et pour toi, cher membre de Sun (et les autres aussi, faut pas faire de jaloux), ils ont bien voulu se prêter à notre jeu de questions-réponses à ce sujet.

C'est parti pour une interview en direct-live différé depuis notre studio mon bureau.

Est-ce votre première sélection en équipe de France ? et en Open ?
Pada : Doucement, il ne s'agit que d'une présélection… Seulement une vingtaine sur la quarantaine actuellement présélectionnée aura le plaisir et l'honneur de porter le maillot lors des championnats d'Europe et du Monde! J'ai fait partie de l'équipe de France junior en 2007 aux championnats d'Europe de Southampton (UK), puis de l'équipe de France mixte en 2008 aux championnats du monde de Vancouver (CA).
Jouls : J'ai participé avec l'équipe de France Open au championnats d'Europe sur sable de Calafell en 2013.

Que vous apporte le club dans cette aventure ?
Jouls : Le club m'apporte un cadre solide avec les entrainements et les préparations physiques mises en place par nos 2 coachs qui sont également des internationaux. À dire vrai, c'est le Sun qui m'a quasiment tout appris. J'ai commencé dans un club qui ne faisait pas de compétition. Du coup pendant 1 an, j'ai sillonné la France et les pays limitrophes à la recherche de tournois hat pour augmenter mon niveau (et surtout pour le fun) où j'ai rencontré des gens qui m'ont fait découvrir l'ultimate et le Sun.
Pada : Le plus grand apport du club pour moi est le travail physique régulier qu'il nous propose. Ça me permet d'aborder les sélections avec confiance, sachant qu'on a été préparés pour être performants et solides physiquement. On peut jouer sans craindre de blessures, et nos fondamentaux techniques et physiques font des jaloux!

Et l'inverse, fort de cette expérience, apportez-vous quelque chose au club ?
Pada : Jouer dans ce cadre permet de voir ce qui se fait ailleurs, d'élargir l'horizon tactique. Même si le club a une orientation stratégique très bien définie pour cette saison, cet apport des équipes nationales lui permet de progresser d'année en année.
C'est dans un deuxième temps une fenêtre sur l'état de forme des cadres de nos clubs rivaux, même si la tendance est à cacher son jeu ces jours-ci!
Jouls : Cette expérience m'apporte encore plus de temps de jeu à un haut niveau. Cela permet de découvrir d'autres systèmes et d'autres philosophies. Je pense que cela m'apporte un peu plus de confiance. Cela permet également de la propager au Sun. Et bien sûr, on est pas avare de conseil quand il s'agit de donner les points forts et les points faibles de nos coéquipiers en bleu lors des phases de championnats.

On dit que l'équipe Open rassemble les meilleurs joueurs de France. Du coup, c'est qui qui est le meilleur de toute la France ?
Pada : Pas sûr que l'open rassemble les meilleurs joueurs! Si on parle en termes de statistiques, il est deux à trois fois plus difficile pour un homme d'obtenir une place en présélection mixte qu'en présélection open!
Jouls : Je pense que c'est de moins en moins vrai. La catégorie mixte creuse de plus en plus son petit trou. Il n'est pas rare de voir de très bon joueurs aller en mixte par choix.
Pada : Pour le meilleur joueur, c'est dur d'en choisir un seul, mais vu qu'il faut choisir… Pour moi, c'est Guillaume "GuiClou" Plas. C'est un joueur d'une polyvalence assez incroyable, et un excellent meneur dans ses bons jours. J'espère que ma réponse changera d'ici quelques années, mais jusqu'à preuve du contraire, c'est toujours lui le roi!
Jouls : Pour ma part, je me voyait bien dans les deux, peut-être un peu plus en mixte. C'est difficile de choisir un joueur car les profils sont différents et contrairement au foot, l'individualité n'existe pas. Cependant, pour moi le plus complet et le plus impressionnant reste Guiclou.

Merci encore une fois à nos deux chers cocoricos Pada et Jouls et à bientôt pour de nouvelles interviews folles et sensationnelles.