Beach oh mon Beach, le retour

Après une phase aller en D2 qui avait vu briller les Old Sun et étinceller le Sun, on reprend le chemin des plages pour la phase retour.
Qu'on soit en poule haute pour jouer la montée en D1 ou en poule basse pour donner le meilleur de soi, on va tous au Pouliguen, les doigts de pied en éventail.

La plage est belle, le sable est doux, le soleil brille. Au programme pour les Old Sun, 2 matchs de poule suivi de quart, demie et finale pour le titre. Pour le Sun, ça poule pas mal, avec 5 matchs avant une nouvelle poule de classement.

Pour les Old Sun, affrontement face aux Révos CS (tout ce chemin pour jouer contre nos voisins) et une victoire 13 – 4. Gros repos de 5h avant le second match de poule, face aux Tsunamiami, et encore une victoire 12 – 7. La journée est déjà finie. Direction la demeure familiale de Math82 pour attaquer les huîtres en attendant les gamins qui jouent encore dans le sable (et qui vont se faire attendre).

Pour le Sun, ayant raté de peu sa place pour les barrages de D1, l'objectif est de donner le max. Ce qui ne se voit pas dans le premier match, gagné à l'universe point contre Freezgo Duo 11 – 10. On ne se trouve pas et ça donne à réfléchir pour la suite, face aux Frisbeurs 3.  On sait qu'on doit retrouver nos connexions, notre jeu fluide, mais il est encore dans les valises, même si on parvient à en retrouver des bouts. Victoire 10 – 8.
Reprise face aux RFO 2, équipe plus âgée, face à laquelle on retrouve nos jambes et qui nous laissent le temps de placer notre jeu. On commence à voir les rayons de notre gloire pointer : victoire 10 – 4.
Fin de journée contre les Freezgo Cuatro. Ils sont jeunes, courent vite et sautent partout. Leur seul point faible, le mental. On leur met une grosse pression et on parvient à les faire craquer. D'un duel accroché 4 – 4, on s'envole vers la victoire 13 – 6.

Après un passage presque éclair dans les jacuzzi et sauna de l'hôtel que nous a dégoté Erwin (on est bien en Pierre&Vacances), on retrouve le reste du club pour un barbecue dans la bonne humeur.

Dimanche matin difficile pour les Old Sun car il faut se lever tôt pour affronter les CarréManchots, fort en jambes. Il faut bien jouer, mais ce n'est pas un souci pour nos vétérans, qui l'emportent 13 – 6.

Pour le Sun aussi c'est dur. Raté de planning, on se retrouve sur les terrains 10 minutes avant le début du match pour jouer contre Jets. Le début est difficile, jusqu'à ce qu'on décide à jouer tranquillement et simplement. C'est facile, reposant et ça marche. Victoire 13 – 4. Plus qu'un match et on pourra sortir invaincu de l'épreuve.

On alterne avec la demie-finale des Old Sun, qui vont battre Friz'toi 11 – 8.

Derner match pour les 2 équipes, et c'est un derby de club. Friselis 2 contre le Sun, suivi de Friselis 1 contre les Old Sun.
Aux Sun l'honneur de commencer. Et on déchante. On se monte la tête, on tente des trucs et on se retrouve mener 3 – 0 sur des fautes bêtes de l'équipe. Grosse remise aux points pour gommer toutes ces appréhensions et repartir sur de bonnes bases. Il n'en fallait pas moins pour faire décoller l'équipe. Break, passes le long de la ligne, longues, défenses, nous sommes partout et les adversaires le sentent. Victoire Sun 10 – 7, Sun – Friselis 1 – 0.
La finale de la D2 commence. Le match est tendu, chacune des équipes marquant ses attaques. Puis l'expérience du Sun prend le dessus, on voit Friselis baisser la tête. Mais ce n'est que pour mieux revenir. Massive come-back, comme on dit dans le jargon, et les équipes se retrouvent à 9 – 9, cap à 11. Point Sun, 10 – 9. Point Friselis 10 – 10. Old Sun à l'attaque sur ce golden point, le disque remonte vers la zone adverse, longue sur Jo … mais trop longue. Contre-attaque éclair de Friselis, le disque file vers notre zone, avec un petit rouge qui court, qui court … et catche. Victoire Friselis 11 – 10, qui égalise dans ce derby. On attend tous la prochaine rencontre pour régler les comptes ;)

Ce qui conclue la saison Beach 2016. Le Sun de Créteil s'offre une place en D1 et un avenir prometteur en D2.
Classement : Old Sun 2eme, Sun 9eme. Côté fair-play, les vieux auront des choses à nous apprendre car le Sun finit 19e / 25, loin du prix du fair-play pour nos leaders.

Sun au Beach 2016 - retour